Sélectionner une page

Déjà quelques temps que n’avais pas rédigé d’articles!

Aujourd’hui je vous décris la réalisation de ce petit meuble vasque qui équipe un petit wc, et dont l’atout design essentiel concerne sa porte gravée et cintrée…


 

Fabrication du caisson

Après avoir conçut mon projet sur PC je débute la fabrication par la réalisation du caisson. J’ai opté pour celui-ci d’utiliser du panneau de particules en mélaminé blanc et dont les parties extérieures visibles seront re-plaquées avec du stratifié gris foncé.

Dans un premier temps je découpe les différentes pièces sur la fraiseuse numérique:

Après avoir assemblé, par vissage simple, les différents éléments pour former le caisson, je colle sur la joue qui restera visible après la pose, du stratifié. Tout en améliorant l’esthétique, il permet de masquer les têtes de vis.

La caisson terminé:


Réalisation du dessus

J’ai tiré le dessus de ce meuble dans un chute de Hêtre qu’i me restait d’un ancien projet. Cette note de bois massif sur ce projet va apporter un peu de chaleur à l’ensemble!

Après avoir partagé ma planche brute en deux (ma dégau-rabot ne permet pas de passer des largeurs supérieures à 30cm), j’ai recollé celle-ci et l’ai usiné sur la fraiseuse pour sa découpe, ses perçages et son profilage du chant.


 

La fabrication de la porte

A mon sens l’élément le plus intéressant de ce projet sur l’aspect de la réalisation. Comme je souhaitai avoir une finition colorée et compte tenu que cette porte est galbée, j’ai réalisé celle-ci par collage de 6 « feuilles » de MDF en 3mm.

L’étape préparatoire pour le collage des feuilles de MDF est la réalisation du moule.

Encore une fois, la fraiseuse est bien utile pour réaliser cette opération. Comme il y a peu de chance que j’ai à réutiliser ce moule, je l’ai tiré dans un bout d’isolant en polystyrène, suffisamment rigide et bon marché.

Juste avant le collage des « feuilles », j’ai réalisé une gravure décorative sur le premier plis qui compose ma porte. Je n’ai malheureusement pas de photos de cet usinage, mais à défaut voici une prise de vue de l’écran du PC de la fraiseuse qui montre un peu le motif de cette gravure.

Dans la pratique, l’usinage se déroule un peu comme ce qui est expliqué dans cet article: « Gravures décoratives sur portes intérieures », et que je invite à découvrir si ce n’est déjà fait.

 

Alors nous avons notre moule, nos feuilles de MDF, notre première feuille gravé du motif souhaité… ok nous sommes prêts pour le collage.

La série de photos suivantes montre les différentes étapes du collage: d’abord je prépare correctement mon poste de travail, ensuite j’encolle en double face les différents plis ou feuilles, je positionne l’ensemble sur mon moule puis je place le tout dans une grande poche que je referme hermétiquement. Pour faire plaquer les plis à mon moule, je fais le vide d’air dans ma poche avec une pompe à vide de fabrication maison. Je laisse sous dépression quelques heures le temps que la colle sèche et enfin je démoule.


 

Dernières étapes à l’atelier avant la pose: monter à blanc l’ensemble des éléments et passer un coup de peinture et de vernis sur la porte et le dessus…

… et une fois posé:


 

Dans un prochain article à suivre rapidement, je vous montrerai la fabrication de tables de nuit au design plutôt sympathique, inspiré de celui scandinave. Il s’agira de mes premières créations « catalogue » qui seront disponibles à la vente via une boutique en ligne que je suis en train de créer sur la plateforme Etsy…